Lancement Marketplace : La checklist des questions à se poser

Mini série E-commerce features Partie 5

 

Dans nos derniers épisodes, nous avons abordé de nombreux sujets autour du secteur des marketplaces. Mais un sujet demeure : quelles sont les principales questions à se poser avant de lancer une marketplace ? Hugues Odasso, notre Channel Manager, vous explique les cinq questions à se poser pour assurer le succès de votre projet. 

 

1. Comment vendre mes services ? 

 

Grâce à nos nombreux projets et à l’expertise acquise chez Cocolabs, nous sommes en mesure de vous donner cinq pistes pour répondre à cette question en fonction de la nature de votre service : 

 

S’il est commoditisé, c’est-à-dire que vous pouvez le décrire et en fixer le prix à l’avance. Dans ce cas, vous aurez trois façons potentielles de déterminer le prix : 

 

  • Par unité de temps, comme pour le nombre de nuits dans un hôtel comme sur les marketplaces de location ou comme Misterbnb, une plateforme comme Airbnb qui aide la communauté LGBTQ à trouver un logement. 
  • Par prix au siège, par exemple lorsque vous réservez une place au cinéma  
  • Ou bien par prix au service, ce qui signifie que le prix est fixé à l’avance, comme sur la plateforme Co-racer, une marketplace de location qui vous permet de réserver une expérience sur des circuits de course européens. 

 

S’il s’agit d’un service non commoditisé, c’est-à-dire que la réservation nécessite une conversation longue et approfondie entre les deux parties, il existe deux façons de fixer son prix :

 

  • La méthode du prix par devis, qui signifie que le prix sera discuté entre le demandeur et l’offreur. Spacefy, une plateforme de location d’espaces, utilise ce modèle. 

 

  • Ou l’appel d’offre, qui est une discussion entre plusieurs personnes lancée par l’offrant. Connecting Freelance, qui met en relation des entreprises et des freelances SAP, est un bon exemple de ce type de plateforme. 

 

2. Qui va initier la conversation ? 

 

Vous avez deux possibilités pour répondre à cette question :

 

  • L’offreur expose ses services et va donc initier la conversation avant le processus de réservation et de paiement.

 

  • Le demandeur exprime ses besoins et l’offreur lui répond s’il est disponible.

 

Bien évidemment, le choix du modèle reste à l’opérateur de la plateforme, en considérant ce qu’il estime être le meilleur pour l’expérience client. Finalement, le plus important est que les acheteurs et les vendeurs puissent se rencontrer. 

 

 

3. Comment gérer mes utilisateurs ? 

 

Lorsque vous choisissez comment vous allez gérer vos utilisateurs sur vos plateformes, deux modèles de marketplace sont disponibles : 

 

  • Une plateforme fermée, où l’opérateur devra vérifier le profil de certains ou chaque utilisateur pour les valider afin d’entrer sur la marketplace. Ce modèle se retrouve souvent sur les marketplaces B2B et les plateformes d’eprocurement

 

  • Une marketplace ouverte, où tout le monde peut être un utilisateur sans aucune certification. Ce modèle est plus courant sur les marketplaces B2C, ou les marketplaces C2C

 

Le choix du modèle dépend réellement de la valeur que vous souhaitez apporter à votre marketplace de services et du modèle de revenus. C’est pourquoi vous pouvez aussi avoir une plateforme Switch. C’est-à-dire une plateforme où chaque demandeur peut également être un offreur. Ce modèle ne peut avoir lieu que sur une plateforme où les deux utilisateurs ont le même statut : à savoir B2B ou C2C. 

 

 

4. Quel est mon modèle économique ? 

 

Il existe 6 modèles économiques dans le secteur des marketplaces : 

 

  • À la commission, où l’opérateur prendra une commission sur chaque réservation ou vente. A titre d’exemple, nous pouvons penser à Airbnb ou 360Travaux, une marketplace de services pour trouver des constructeurs pour la rénovation de votre maison.

 

  • À l’abonnement, où les utilisateurs vont payer pour accéder à la plateforme et l’utiliser réellement, avec ou sans période d’essai. C’est le cas de Malt ou de Fiverr, des marketplaces de freelance

 

  • Basé sur les leads, c’est-à-dire que s’il n’y a pas de transactions, l’opérateur gagnera de l’argent sur chaque lead capturé en guise de compensation. 

 

  • Freemium ou Ad based, qui est gratuit mais nécessite des paiements pour débloquer certaines fonctionnalités.

 

  • Le modèle de frais d’inscription, pour lequel chaque fois qu’il y a une nouvelle annonce, vous devez payer pour qu’elle soit publiée officiellement. 

 

  • Non transactionnel, où il s’agit uniquement d’afficher des services et non de générer des revenus. C’est souvent le cas pour les sites gouvernementaux ou les ONG comme DRCA

 

Jusqu’à présent nous avons vu quatre questions essentielles à se poser. Il reste encore une dernière question à laquelle vous devriez réfléchir avant de lancer une marketplace :

 

 

5. De quelles fonctionnalités essentielles ai-je vraiment besoin ? 

 

De part notre expérience, nous avons vu beaucoup de clients souhaitant un large éventail de fonctionnalités : ils n’ont fait que rencontrer plus de problèmes, ils ont perdu du temps et de l’argent à construire des choses non essentielles sur leur plateforme. C’est pourquoi chez Cocolabs, nous nous concentrons sur ce qui est vraiment important pour votre entreprise : en effet, les 20% de vos fonctionnalités vous apporteront 80 à 90% de la valeur. 

 

Pour vous y aider, nous vous accompagnons dans la création d’un minimum viable product qui vous donnera un aperçu de ce qui est essentiel pour le succès de votre marketplace de services

 

N’hésitez pas à regarder notre webinaire sur comment lancer une marketplace en 4 mois pour en savoir plus sur ce sujet. Il existe bien sûr d’autres éléments à prendre en compte lors du lancement d’une marketplace, mais il s’agit là d’une liste succincte sur les principales questions avant de lancer une marketplace.

Merci beaucoup d’avoir suivi tous les épisodes de notre mini-série. Si vous êtes intéressé par le lancement de votre place de marché après avoir répondu à toutes ces questions, contactez notre équipe

 

Si vous souhaitez voir ou revoir nos épisodes, visitez les pages suivantes :

Première partie : Marketplaces de services : prochaine révolution du e-commerce

Deuxième partie : Les outils d’e-commerce actuels ne sont pas adaptés aux services

Troisième partie : Pourquoi la plateformisation via une marketplace est essentielle ?

Quatrième partie : Marketplaces de services : Stratégies et objectifs