La vidéo, nouvel outil des marketplaces de services

La video permet de résoudre les problèmes économiques et spatiaux.

La vidéo, réponse à de nombreuses problématiques

Initialement utilisée sur les réseaux sociaux comme Skype ou MSN, la vidéo est un dispositif permettant aux individus de se connecter entre eux. Cependant, son usage s’est développé dans le monde du travail, grâce à sa praticité. En effet, le développement des avancées techniques permet alors une communication vidéo fluide, et en direct avec la possibilité d’interagir simultanément sur plusieurs canaux. Nous parlerons alors d’ergonomie de travail et d’organisation. Les marketplaces se sont appropriées cet outil, proposant des fonctionnalités avancées, numérisées et vidéos. Dans le secteur du service, le corps de métier est le lien, c’est-à-dire la relation entre la proposition d’un service et le consommateur de ce service : la vidéo répond donc à de nombreuses problématiques d’espace et de temps.

 

 

 

 

La vidéo comme proposition de service, avantageuse pour le consommateur 

 

La vidéo, lien entre les individus

La vidéo est devenue le lien entre les individus qui veulent transmettre une information, qu’elle soit privée, professionnelle ou, dans le cas des marketplaces de services, marchande. En effet, de nombreuses marketplaces de services ont intégré cet outil et se le sont approprié à leur avantage. Cela permet alors à des consommateurs d’accéder à des services auxquels ils n’auraient pas pu avoir accès de manière physique comme avec la marketplace Koach. Ainsi la vidéo permet aux marketplaces de services de toucher une autre cible. 

 

La vidéo, gain d’espace et échange facilité

Ainsi, il convient d’analyser deux des avantages fondamentaux de l’utilisation de la vidéo : le tchat et le gain d’espace. Le tchat ainsi que la messagerie incorporés aux marketplaces de services sont des avantages considérables pour ce qui est de la communication et du b2b sur une plateforme en ligne. D’une part, ce sont des outils qui permettent aux utilisateurs de faire des remarques et des commentaires en direct, et de ne pas être passifs face à une vidéo mais acteurs du service proposé. D’autre part, cela permet aux prestataires de services d’avoir un lien avec le client et un échange plus efficace et personnalisé. Dans le cadre d’un cours de sport, si l’on veut parler au professeur, il faut attendre la fin du cours, et attendre qu’il parle aux éventuels autres élèves.

 

La vidéo résout les problèmes économiques et spatiaux

La vidéo permet également de résoudre des problématiques économiques et spatiales : les places de marché en ligne n’ont pas besoin d’espace physique et n’ont donc pas de loyer à payer. Si l’on prend l’exemple du yoga, discipline dans laquelle les professeurs peuvent proposer un service de nature sportive en vidéo, et communiquer avec les clients par un tchat, tout en économisant sur l’espace. Ainsi, en proposant des cours par vidéo, il y a la possibilité de donner un cours privé à plus de personnes que dans une salle qui est toujours limitée. Développant aussi le coaching, pouvant se faire à domicile, qui s’étend à une interaction vidéo du service sportif.

 

 

 

 

 

La marchandisation du service par la vidéo, comme phénomène qui tend à se développer 

La situation vécue durant l’épidémie du Covid-19 et le confinement ont mis en lumière l’importance de la vidéo pour la marchandisation des services. En effet, la problématique de déplacement et de lieu en lien avec le service est remédiée. Nous avons ainsi vu l’outil vidéo gagner en importance dans tous les domaines, et notamment dans ceux de la médecine, du sport ou de la cuisine. 

 

Conclusion 

Ainsi, nous avons pu voir que la vidéo est un outil avantageux pour les marketplaces de services, dans la mesure où elle permet de résoudre des problèmes économiques et spatiaux.