|Décryptage| Airbnb, la marketplace de location C2C à succès

Décortiquer la plateforme de location

Qu’est ce que Airbnb ?

Airbnb est une plateforme de location d’hébergement internationale créée sous le nom de “Airbed and breakfast” en 2008 à San Francisco devenue depuis la référence des marketplaces C2C à succès.

Key facts :

  • Une des plateformes les plus sévèrement impactée par la pandémie, la plateforme a tout de même généré 3,4 milliards de dollars en 2020 (-30% par rapport à 2019).
  • La plateforme dénombre 150 millions d’utilisateurs (2018)
  • Airbnb dénombre 7 millions d’annonces pour 4 millions d’hôtes

Comment Airbnb se rémunère ?

Sur une marketplace de location, le business modèle le plus courant est le modèle à la commission, même si un modèle à l’abonnement pourrait être lui aussi tout à fait cohérent. Les modèles à la commissions sont divers : commission fixe, commission sur les clients, commissions sur les vendeurs, modèle hybride…

Sur Airbnb, c’est un modèle hybride : la plateforme ajoute 6 à 12 % de frais de service sur le prix fixé par l’hôte, l’hôte quant à lui laissera 3% de ces revenus.

Une plateforme tripartite au service de la confiance

Les marketplaces sont des plateformes tripartites contrairement à l’e-commerce traditionnel : il y a un opérateur, des vendeurs et des acheteurs. Selon le niveau de management de la marketplace, l’opérateur de la plateforme est plus ou moins impliqué dans les actions réalisées sur la plateforme. Plus une marketpkace est managée, plus vous aurez d’assurances, et plus le prix des frais de services sera élevé. Lorsque vous réservez un logement avec Airbnb, vous avez des assurances additionnelles : vérification de l’identité, vérification des antécédents, préventions des risques, paiements sécurisés, prévention des fraudes, protection du compte… Le tout pour assurer une expérience proche de la perfection, la confiance sur les marketplaces étant son levier de rétention principal.

 

Quelques caractéristiques de la plateforme

 

  • Airbnb est une plateforme switch, c’est à dire que chaque utilisateur peut être hôte comme voyageur : l’avantage majeur de cette typologie de plateforme est la division du coût d’acquisition d’un utilisateur par deux. Point d’attention particulier, une plateforme ne peut être switch que si les typologies d’utilisateurs sont similaires (plateforme B2B, plateforme C2C).
  • La plateforme obfusque la localisation exacte des hôtes, pour éviter que les utilisateurs passent outre la plateforme pour leur voyage.
  • Réduction sur volume : Plus le nombre de nuitées est importante moins le prix de la nuitée et des frais de services est élevé.
  • Variation des prix selon la saison : pour les acteurs du tourisme la notion de hausse saison et de basse saison est clé pour fixer le tarif d’une nuitée ; il était donc essentiel pour Airbnb de permettre aux vendeurs de varier le prix de la nuitée en fonction de la date ou de la saison.

 

Le géant est-il concurrençable ?

 

Si d’autres plateformes généralistes de location d’hébergement courte durée existent, airbnb reste la marketplace de location de référence. Peut-on s’attaquer à Airbnb ?

La question se pose pour de nombreuses autres marketplaces de services bien installées : peut-on concurrencer Uber ? Peut-on concurrencer Uber Eats ?

Bien que l’on ne puisse pas affirmer l’impossibilité de se confronter à un géant avec une plateforme généraliste, l’angle d’attaque qui a le plus de chances d’être un succès semble être néanmoins la verticalisation de la plateforme. 

 

Misterbnb, plateforme verticale à succès

Un bon exemple de marketplace de location verticalisée à succès est misterbnb. La plateforme, créée en 2014 permet aux membres de la communauté LGBTQ+ de louer des hébergements et voyager en toute sécurité ; les fondateurs partant du constat que la communauté était particulièrement à risque de se faire mal accueillir voire agresser par les hôtes Airbnb. Aujourd’hui la plateforme Misterbnb c’est :

  • 310 000 hôtes
  • des hébergements dans 135 pays
  • Plus de 270 000 avis

Aucun doute sur le succès de la plateforme. D’autres plateformes verticales semblent également sur la voie du succès, comme Fairbnb, qui proposent des vacances justes et durables et Sportihome qui met en relation des sportifs.

 

Les dérives du géant : impact de la plateforme en ligne sur les territoires

Airbnb, vecteur de gentrification des centre ville

Définition : La gentrification, c’est la métamorphose d’un quartier populaire dû à l’arrivée de classes plus aisées qui changent les modes de vie et de consommation.

Si on ne peut pas “accuser” Airbnb d’entraîner la gentrification des centre villes, on ne peut pas nier que la plateforme C2C y participe.

Le tourisme airbnb dans le centre des grandes métropoles touristiques engendre une diminution du nombre de logements destinés aux habitants (estimation de 15 000 à 20 000 logements perdus à Paris) au profit de logements dédiés uniquement aux locations airbnb. Dû à la concentration touristique importante, des commerces dont le prix ne correspond pas aux moyens des habitants s’implantent dans le quartier, faisant monter le prix des loyers et poussent les habitants d’origine à s’en aller.

 

Faible imposition de la plateforme

La plateforme de location est souvent critiquée pour le faible impôt qu’elle paye en France : en 2019, selon le magazine Challenges, la plateforme aurait payé moins de 200 000 euros pour un résultat opérationnel à 12,7 millions d’euros.

C’est d’ailleurs un sujet qui a intéressé des députés du PS du fait du succès de la plateforme dans l’hexagone, qui ont proposé un plan de relance du tourisme français avec notamment un Airbnb à la française en mai 2020.