CRÉER DES COMMUNAUTÉS D’ENTRAIDE GRÂCE AUX MARKETPLACES DE SERVICES

Pendant la crise du COVID-19, les marketplaces de services apparaissent comme salvatrices, que ce soit pour l’organisation à distance ou pour les plateformes d’aide.

 

Les marketplaces de services offrent un large éventail de services qui se diversifie de plus en plus 

 

Aujourd’hui, nous sommes dans une ère du “rendre service”. En effet, les services représentent 76% de la richesse nationale. C’est une constante depuis le début du XXesiècle : la part des activités de services dans l’économie ne cesse de progresser. Plus le niveau de vie augmente, plus on a tendance à se préoccuper des besoins dits « secondaires ». Internet permet de mettre en place de larges réseaux d’entraide et le périmètre des marketplaces de services est vaste. On peut citer plusieurs exemples comme Yakaygo, développant le principe des vacances collaboratives. Ou encore  MyYeti pour organiser des voyages. 

Grâce à ces nouvelles marketplaces de services, le marché des services à la personne se développe. Tout peut se proposer et n’importe qui peut donner et/ou recevoir un service. Et avec cela les expériences changent. Avant on devait se rendre chez le caviste pour être recommandé en vin. Maintenant on peut se rendre sur une plateforme communautaire comme Winebnb pour être recommandé. 

 

 

entraide-service

 

 

Les marketplaces de services pour remplacer l’espace physique quand celui-ci est réduit

 

Il convient de s’intéresser au contexte actuel et au cas du COVID-19. L’activité des entreprises de services est ainsi restreinte, contrairement aux produits dont la consommation est encore assurée grâce à la livraison. 

Cependant, d’autres places de marché web bénéficient de ces périodes de crise. Elles permettent de remédier l’espace physique et d’épauler les citoyens. On peut prendre ici l’exemple de la plateforme En première ligne qui met en réseau des volontaires pour des gardes des enfants ou des courses par exemple. Les marketplaces de services, dans des temps de crises, permettent de créer des réseaux de solidarité et d’entraide. Un autre exemple marquant est la marketplace de services Wefarmup met en relation les agriculteurs, qui ont besoin de main d’œuvre en ce moment. 

Conclusion 

Les marketplaces de services, en s’étant adaptées à nombre de nos besoins quotidiens, sont souvent une solution. Et notamment dans des périodes où nos habitudes quotidiennes changent, comme avec la crise sanitaire du COVID-19. Nous pouvons les assimiler à un média, qui, grâce à son modèle et son implantation sur Internet, touche et vient en aide au plus grand nombre. 

 

Sources :