Comprendre l’univers marketplace de services

I. L’histoire des marketplaces

La démocratisation d’internet dans les années 90 a ouvert les portes à un nouveau type de commerce : l’e-commerce.

Si dans un premier temps ce sont les plateformes vendant des biens au détail qui ont pris le tournant de l’e-commerce, les plateformes proposant des services ont commencé à s’y installer un dizaine d’années plus tard. C’est le cas du géant Airbnb qui en un peu plus de 10 ans d’existence déclare 4,7 milliards de revenus en 2019. D’autres inconnus sont devenus des grands noms grâce aux opportunités de croissance inégalables qu’offre le modèle marketplace aux services.

 

service shopping

 

II. Quelle est la différence entre entre e-commerce et marketplace ?

Si la vente en ligne, ou e-commerce est communément intégrée par les internautes, ce n’est pas le cas des marketplaces. Pour comprendre ce que c’est, concentrons-nous sur la définition littérale “place de marché”.

Prenons un marché, par exemple l’Agora d’Athènes. Contrairement aux commerçants qui possédaient leurs boutiques, cette place, régie par la ville, offrait à de multiples marchands et producteurs la possibilité de vendre leurs produits.

C’était un endroit privilégié pour les vendeurs : ils avaient de la visibilité et la plupart des gens qui se rendaient sur le marché étaient des clients potentiels. Ils n’avaient également pas peur de se faire voler : la ville assurait la sécurité des transactions. L’aspect communautaire était également important : c’était l’occasion d’échanger avec une communauté qui nous ressemble.

 

Améliorer un modèle déjà existant

Une marketplace en est l’alter ego digital: Une plateforme tripartite qui met en relation vendeurs/offreurs et acheteurs/demandeurs, gérée par un opérateur/administrateur, qui assure le bon fonctionnement de la plateforme et la sécurité des transactions. Pour les vendeurs, les marketplaces offrent de la visibilité à moindre coût ; pour les acheteurs c’est l’occasion de trouver des produits ou services spécifiques en connaissance de cause.

L’aspect communautaire, même en ligne, n’est pas à dénigrer. WeFarmUp, par exemple, est bien plus qu’une plateforme de location d’équipements agricoles, c’est un lieu de rassemblement pour la communauté d’agriculteurs. La mise en place de plateformes d’ économie collaborative est d’ailleurs en hausse.

Les marketplaces ont amélioré un modèle déjà existant : en supprimant les barrières spatio-temporelles elles ont donné une nouvelle dimension aux places de marché. La présence d’autres fonctionnalités comme par exemple un moteur de recherche qui allie géolocalisation, disponibilités et comportement du vendeur permettent d’accroître la performance de la marketplace.

 

agora marketplace

III. Pourquoi différencier les marketplaces de services et de biens ?

On pourrait diviser les marketplaces en 3 typologies de marché :

  • les plateformes btob, qui connectent les professionnels entre eux. Ces marketplaces connaissent un essor exceptionnel. En 2022, Gartner prévoit que 75% des achats professionnels se dérouleront sur des marketplaces.
  • les plateformes btoc, qui connectent particuliers et professionnels. C’est la typologie de place de marché la plus répandue.
  • les plateformes c2c, qui connectent les particuliers entre eux.

Mais cette segmentation des marketplaces n’est pas logique : l’expérience de Airbnb et Ebay est diamétralement opposée alors que ces deux plateformes sont des des plateformes ctoc.

Deux familles sont à différencier au sein même des marketplaces : biens/produits et services.  Se basant sur des logiques d’expérience utilisateur opposées et rencontrant des challenges différents, il est important de distinguer ces deux grandes familles.

 

difference in marketplaces

1. Qu’est-ce qu’une marketplace de produits ?

Une marketplace de produits met en relation offreur et vendeur pour la vente de produits en ligne. L’un des challenges phares de ce type de marketplaces est la gestion des stocks de produits tandis que l’expérience de l’utilisateur est tournée autour du panier d’achat.

 2. Qu’est ce qu’une marketplace de services ?

Une marketplace de services met en relation offreur et vendeur pour la vente de services en ligne. Pour ce type de plateforme, l’onboarding est l’un des challenges principaux rencontrés : nous n’importons pas des vendeurs comme nous importerions des références sur une marketplace de produits. L’expérience de l’utilisateur, quant à elle, est centrée autour du calendrier de disponibilité.

1. 3 grandes familles de marketplace de services

Cette nomenclature un peu simpliste des familles de marketplaces a néanmoins ses limites : parfois, il peut être compliqué de déterminer si la plateforme que l’on veut créer permet la vente de services ou de produits.

Prenons l’exemple d’une entreprise qui vend des ordinateurs : si elle vend un ordinateur, elle vendra un produit ; tandis que si elle vend une centaine d’ordinateurs à une entreprise, elle vendra un service. Plus que vendre des ordinateurs, elle devra assurer tout un panel de services. Finalement, c’est à l’opérateur de décider de la nature de sa plateforme et de proposer une UX adaptée à sa cible.

Puisque les deux familles de marketplaces ont des enjeux différents, il est structurellement incompatible de proposer une solution technique unique pour les deux. L’équipe Cocolabs a fait le choix de se spécialiser dans la vente de service pour offrir des marketplaces plus performantes et plus compétitives.

2. Les marketplaces de services : que de la vente de services ?

L’appellation marketplace de services laisse penser que cette typologie de plateforme ne permettrait que la vente de services. Et bien non. 3 grandes familles au sein des marketplaces de services sont à distinguer : les marketplaces de location, comme par exemple Airbnb ; les marketplaces de réseau, qui permettent de connecter plusieurs acteurs et faciliter le partage de données, et enfin les marketplaces qui vendent des prestations de services.

Parce qu’il existe beaucoup de typologies de plateformes, le champ des possibilités des marketplaces de services est immense. Pour en savoir plus sur nos réalisations, découvrez nos études de cas.

 

IV. Quelle est la place du service dans l’e-commerce ?

1. Les chiffres clés de la digitalisation du secteur tertiaire

  • Sur les 100 premiers sites français en terme de trafic, seulement 9 vendent des services.
  • Les services représentent 75% du PIB Français selon l’INSEE et seulement 35% des parts de l’e-commerce
  • Chaque année, l’e-commerce de service croît en moyenne de 13% et représente aujourd’hui 81 milliards d’euros

2. Comment expliquer ce retard dans la vente de service en ligne ?

 

L’e-commerce de services connait de nombreuses plateformes à succès ; vous pouvez en voir quelques unes ici :

 

Presque toutes ses plateformes ont du se construire from scratch. Si l’e-commerce de produits est bien servi en terme de solution technique, ce n’est pas le cas des services. Le retard de la digitalisation du secteur tertiaire s’explique notamment par l’absence d’une brique technologique dédiée à la vente de services en ligne.

Cocorico, solution éditée depuis 2015 propose nativement plus de 1700 fonctionnalités dédiées à la vente de services en ligne. C’est la seule solution spécialisée a ce pan de l’e-commerce, et a été déployée plus de 1000 fois sur 45 pays. Cocolabs est un intégrateur de Cocorico et propose tout un panel de services pour veiller à faire de votre plateforme un succès. Contactez-nous.

 

VI. Quel modèle économique choisir pour ma plateforme de service ?

Chez Cocolabs, nous proposons pléthore de business models selon votre typologie de plateforme et marché. Chaque modèle possède des avantages spécifiques :

  • le modèle à la commission, qui peut être appliqué sur acheteur et vendeur. Ce modèle facilite l’on-boarding de nouveaux utilisateurs.
  • le modèle à l’abonnement, qui peut également concerné vendeurs et acheteurs. Ce modèle assure un revenu régulier à l’opérateur.modèle d’achat de média : pour se rémunérer, l’opérateur met en place un système d’achat d’espace pour que les vendeurs puissent promouvoir leurs services.
  • modèles non transactionnels : les transactions sont réalisées en dehors de la plateforme.

Ces modèles peuvent être cumulés pour créer le modèle qui correspondra le mieux à votre plateforme.

 

business models for marketplaces

 

VII. Quelles sont les étapes de développement de ma marketplace

1. Deux méthodologies de gestion

Le cycle de développement du projet lors de la création de marketplaces va dépendre de la méthodologie de gestion de projet que vous choisirez. Deux grandes méthodes de gestion de projets sont à différencier :

  • la méthode Waterfall, qui est une méthode séquentielle : pour passer à l’étape suivante, il faut avoir validé l’étape précédente. Concrètement, cela signifie qu’au début du projet il faut avoir une idée précise et inflexible de la plateforme finale.
  • la méthode Agile, préférée par Cocolabs, qui est une méthode beaucoup plus souple. Le développement est découpé en sprint de développement de 2 à 4 semaines où le client va décider des fonctionnalités qui vont être développées. Cela permet d’avancer plus rapidement et d’accompagner l’évolution des projets

Pour illustrer la différence, prenons un projet simple : un trajet Paris-Marseille en vélo. En Waterfall vous déciderez de chaque étape précisément en amont du départ. En Agile vous vous demanderez juste où vous dormez le lendemain, laissant place aux imprévus.

 

2. Les grandes lignes de déploiement

  1. Le précradrage. Etablir les grandes lignes de votre plateforme et son spectre fonctionnel.
  2. La conception. Avec des équipes UX vous établirait le wireframe ou agencement de votre marketplace. Avec l’équipe UI les wireframes prendront forme avec un design aux couleurs de votre marque.
  3. Le développement. Le design établit est codé, tandis que les fonctionnalités à déployer sont développées.
  4. Le lancement.
  5. La MAJ. La Maintenance Applicative permet de faire évoluer votre plateforme au cours du temps en se basant sur les retours des clients.

Les marketplaces sont un univers en perpétuel changement et les tendances marketplaces varient constamment. L’apparition relativement récente des marketplaces de services en font un sujet d’étude particulièrement intéressant et moins profondément abordé que les marketplaces de biens.

 

 

L’équipe Cocolabs seraient ravie de répondre à vos questions !